Version malvoyant
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Imprimer
  • Diminuer la taille des caractères
  • Augmenter la taille des caractères
Retour à l'accueil

A la une

Les Écrans du sud de retour au Piano-Tiroir

Les Écrans du sud de retour au Piano-Tiroir

Entre des entraînements exigeants et l’adrénaline des matchs, Léo, Hugo, Sango et Jean, 15 ans, nous racontent leurs dix ans de vie en Ovalie. Chroniques d’Ovalie accompagne sur deux saisons ces jeunes de l’école de rugby du Pic Saint-Loup, ceux qui sont à un âge où le monde bascule de l’enfance à l’âge adulte, de l’insouciance fraternelle à la compétition. Leur école de rugby a formé quelques talents remarquables et remarqués au niveau international, mais l’école arrive aussi à cet âge des remises en questions, et les tentations pour aller au-delà des valeurs traditionnelles du «rugby école de vie» apparaissent. Ce film de Lucas Mouzas, hautement masculin, est marqué par le mouvement, le souffle de l’effort et la puissance de la voix.
Pour cette nouvelle saison, les Écrans du Sud adoptent un nouvel horaire pour débuter à 20h30.

Vendredi 2 octobre. 20h30. Centre culturel « Le Piano-Tiroir »
Entrée : 5 €


Exposition photo d'Anaïs Armelle Guiraud

Exposition photo d'Anaïs Armelle Guiraud

Depuis son ouverture, le Piano-Tiroir, centre culturel de la Ville de Balaruc-les-Bains, a vocation à accompagner la création artistique. En ce début de saison, il accueille une expo photo de l’artiste Anaïs Armelle Guiraud.
Femme photographe et plasticienne, Anaïs Armelle Guiraud est porteuse d’un travail photographique singulier et authentique, de valeurs et de projets sociaux, culturels et féministes.
Bien loin de l’instantané, l’approche plasticienne au travers de la photographie est très méticuleuse. Grâce à l’aide de parures et autres artifices ; des personnes se transforment en personnages immortels. Dans des images gorgées d’inspirations issues aussi bien des contes que de la littérature, les sujets et les objets traités dans le travail d’Anaïs sont entrelacés, mélangés et troublés. Les uns ne survivent pas sans les autres. Ainsi, dans un univers imprégné de Bovarysme, on ne sait qui détient l’image ; quels sont les objets qui donnent corps aux sujets ou inversement. Alors s’entrechoquent des données historiques ; des histoires romancées et des anecdotes plus intimes.
« Le petit Cabinet » est un écho latent aux violences et meurtres conjugaux envers les femmes ainsi qu’à l’hypocrisie du traitement médiatique et judiciaire ; dans la réalité tout comme dans les contes.
Pendant trop longtemps, la culture populaire a occulté, voire légitimé ce type de violences. Le Petit Cabinet nous le pointe du doigt : sous les photos se cachent des aiguilles qui nous picotent et nous font réfléchir à l’existence même des crimes possessionnels.
Cette exposition est visible tous les mercredis après-midi, pour des visites libres. Le service Culture de la Ville propose également des visites guidées, à 16h30 :
Mercredi 30 septembre
Dimanche 18 octobre
Mercredi 4 novembre
Mercredi 2 décembre.

Inscription : 04 67 46 81 32

 
Bulletin météo
Balaruc-les-Bains
Pluie
13 °
La Ville en images
Aire
Balaruc_9682-ph
CNM6
Sport5
commerces-2
environnement-preserve 2
environnement-preserve
tourisme-bien-etre3
tourisme3
urbanisme
>