Version malvoyant
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Imprimer
  • Diminuer la taille des caractères
  • Augmenter la taille des caractères
Retour à l'accueil

Tribune des élus de Balaruc-les-Bains

Majorité Municipale

Vous avez dit culture ?
La culture : voici un thème dont l’évocation suscite plus de questions que de réponses. C’est la définition du dictionnaire Larousse que nous allons utiliser pour rendre compte de la politique culturelle à Balaruc-les-Bains et de ses projets : « Ensemble des usages, des coutumes, des manifestations artistiques, religieuses, intellectuelles qui définissent et distinguent un groupe, une société. »
Il y a du lien social ou plutôt de la fabrique de soi-même dans ces mots-là : les goûts esthétiques mais aussi culinaires, les idées, la langue, les jeux, tout autant que les techniques, les outils, l’habitat…etc. Autrement dit, ce n’est pas parce qu’on a additionné les connaissances qu’on est cultivé. C’est plutôt parce que nos expériences  - favorisées par nos parents, nos familles, nos profs - se fédèrent avec les valeurs de notre groupe social. Chacun y retrouve quelque chose d’essentiel à son être. Par conséquent, il n’y a pas de culture qui soit plus légitime qu’une autre.
L’unité de la cité, de ses citoyens passe alors par une approche culturelle, c'est-à-dire par une valorisation de la diversité culturelle et des échanges, culturels et interculturels. En développant l’esprit de curiosité, en créant des espaces d’ouverture et de rencontre, l’accent est mis sur la liberté de choisir, sur l’augmentation de la puissance individuelle et collective d’agir, sur la transformation sociale et politique. Cette année encore, Balaruc-les-Bains a illustré sa dynamique par le foisonnement des festivités et des spectacles : des contes de toutes origines aux concerts, en passant par le cirque, les joutes, les chants, sans oublier les activités de découverte. Cette mosaïque vivante et agissante est le produit de la volonté de l’équipe municipale et du travail des associations sans lesquels cette richesse, n’aurait pas pu advenir. Ils ne se manifestent pas seulement en été : en mai le repas confectionné et dressé par l’Atelier cuisine du CCAS a reçu un prix ; un colloque a eu lieu fin septembre sur la médecine thermale de Balaruc à la Faculté de Médecine de Montpellier ; les Ecrans du Languedoc ouvrent leur scène toute l’année tandis que se succèdent les galas, les manifestations artistiques, les bals, les lotos,…etc.
L’ouverture culturelle accessible à tous voulue par la Ville, se réalise également par la réflexion conduite avec les associations et les écoles pour les activités périscolaires qui proposeront à nos écoliers la découverte et le choix de leurs activités culturelles. La multiplicité de ces associations garantit contre le risque d’unification, ou d’uniformisation. Le projet d’Office Municipal de la Culture, par son ambition de conjuguer toutes ces énergies et ces talents, peut au contraire, insuffler une dynamique de coordination de leurs actions et programmes de création, avec des objectifs précis où chaque association pourra intervenir en fonction de ses compétences et de ses méthodes propres, tout en conservant son identité et son autonomie. Rassemblées et soutenues par l’OMC, les associations culturelles seront en mesure de proposer aux Balarucois une pratique culturelle hebdomadaire. Non pas dans les règles de l’art mais dans l’échange, le partage et la réciprocité.

Les élus de la majorité municipale

Opposition Municipale

 

LISTE “Réussir Balaruc-les-Bains”

Le domaine social devrait être une préoccupation de tous, pour tous ! Rythmes scolaires : certaines communes ont fait le choix de la gratuité des Temps d’Activité Périscolaire en s’appuyant sur les dotations de l’Etat. Ce n’est visiblement pas le cas de notre ville, préférant mettre à contribution les familles. Des activités sportives et culturelles sont proposées depuis mi-octobre. Si les nouveaux rythmes font état de 4,5 jours par semaine, les petits balarucois ne pourront participer aux activités que 2 jours par semaine, et encore s’il reste de la place, certaines ayant un nombre limité ! Les 2 autres jours ils iront en étude payante. Dans ces conditions, quels sont réellement les bienfaits de cette réforme pour l’enfant ? Quelles différences y a-t-il par rapport aux années passées si ce n’est que maintenant les familles payent un service qui était gratuit !
Habitation : la loi sur la Solidarité et le Renouvellement Urbain imposait aux villes 20% de logements sociaux sur leur territoire. Avec la loi Duflot, le taux est passé à 25%. Dans son rapport sur le constat de carence de la période 2011- 2013, (cf. document sur notre site), le Préfet de Région pointe du doigt et tire l’oreille des mauvais élèves ! Toujours déficitaire, Balaruc-les-Bains reste à l’amende et devra encore payer des pénalités. Le Préfet retoque le projet électoral de la majorité qui devra être remanié et l’Agglo par ailleurs "reprend la main" sur le logement social. Lors du dernier conseil municipal, le maire a évoqué un nouvel aménagement sur le quartier des Bas Fourneaux (ancienne blanchisserie). Il y implantera de nouveaux logements à loyer modéré. Souhaitons que ces appartements soient proposés à tout balarucois, sans aucune discrimination ni copinage.
Inquiétude pour le chalet du Belvédère ! Aux dires du maire, les finances de la ville se portent bien. Il va dépenser 558.000€ pour la vidéosurveillance, il va adhérer pour plus de 167.000€ à une société de crédit. Mais il serait "regardant" voire avare à dépenser 20.000€/an pour sauvegarder le patrimoine trentenaire Balarucois ! Faudra-t-il lancer une pétition pour sauver ce petit morceau de Balaruc dans la Chartreuse ?
Retrouvez nous sur : www.ainsivalaville.fr

C.Perez, R.Suraci, S.Philiponet, D.Sauvaire

LISTE “Balaruc Bleu Marine”


Nous voudrions rappeler simplement ici, la nècèssite de prendre en compte les problemes liès au manque de places de stationnement pour les voitures, d’une part, et ceux provenant du nombre croissant et non controlè des camping-car d’autre part.
Au chapitre de la sècuritè, la vigilance s’impose toujours, sans omettre les bruits nocturnes causès par des 2 roues roulant en dehors de toutes normes.
Nous n’oublierons pas davantage, la demande qui exixte sur la propretè des plages, et en saison, l’enlèvement plus conséquent des zones d’algues.
Nous serions très sensible aussi a ce que n’augmente plus la pression fiscale, alors que les balarucois, pour beaucoup souffrent de la précarité, et de la baisse importante du pouvoir d’achat.

A. Foncillas, R. Rodriguez

Retour haut de page
Bulletin météo
Balaruc-les-Bains
12 °
La Ville en images
Aire
Balaruc_9682-ph
CNM6
Sport5
commerces-2
environnement-preserve 2
environnement-preserve
tourisme-bien-etre3
tourisme3
urbanisme