Version malvoyant
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Imprimer
  • Diminuer la taille des caractères
  • Augmenter la taille des caractères
Retour à l'accueil

Le thermalisme

Reconnue scientifiquement pour la qualité de son eau thermale depuis le XVIème siècle et sa double orientation thérapeutique en rhumatologie et phlébologie, la station thermale de Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France, accueille plus de 50 000 curistes médicalisés.

Depuis la saison 2015, Balaruc-les-Bains dispose de nouvelles installations thermales.

Implantés  au bord   de   la Méditerranée sur un site exceptionnel de la presqu’île de Balaruc face à l’étang de Thau et au Mont Saint-Clair de Sète, les Thermes regroupent sur 16 000 m2,

• 5 bassins de 1 000 m² de soins collectifs en rhumatologie et phlébologie,

• 7 secteurs  de   soins  d’hydrothérapie indépendants dont 4 dédiés notamment à l’application de boue thermale.

Sa capacité d’accueil est de 4 200 curistes / jour.

 

Les Thermes de Balaruc-les-Bains accueillent les curistes dans un environnement exceptionnel, innovant, évolutif, adapté aux nouvelles exigences et aux nouveaux défis de la santé. Un projet ambitieux, qui prépare l’avenir de la station thermale dans les meilleures conditions.

 

Dédiés au thermalisme moderne, les thermes de Balaruc-les-Bains répondent aux nouvelles exigences et aux nouveaux défis en matière de santé publique, en mettant au coeur de leur démarche, l’évolution technologique des soins thermaux en adéquation avec l’éducation thérapeutique, l’autonomie et le confort du patient.

Les Thermes : pilier économique

Un impact sur l’économie touristique

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 51 803 curistes en 2014, 34 969 en 2002, soit près de 50 % d’augmentation en 13 saisons, un chiffre d’affaires direct s’élevant à plus de 28 M d’€. Les Thermes de Balaruc-les-Bains sont le moteur économique du territoire.

Au-delà de ces retombées directement liées aux établissements thermaux, l’impact sur l’économie locale s’apprécie également par rapport aux répercussions positives sur les hébergements et les commerces.

En effet, les curistes et accompagnants doivent se loger, se restaurer et consommer des loisirs.

Ainsi, en 3 semaines de cure, un patient dépense jusqu’à 1 800 € (soins inclus) durant son séjour.

L’impact global de l’hébergement curiste s’élève à 15,9 M d’€

L’impact des dépenses hors hébergement est de 27,4 M d’€ dont 6,2 M d’€ sur la restauration et 7,2 M d’€ sur les commerces alimentaires.

Le thermalisme et les activités indirectement liées génèrent quant à elle 2,6 M d’€ de recettes fiscales au niveau de la commune et de l’agglomération.

Le chiffre d’affaires indirect et induit généré par les cures en rhumatologie ou phlébologie est estimé à près de 70 M d’€ et profite bien évidemment à l’ensemble du territoire de Thau.

Le thermalisme créateur d’emploi

cliquez pour agrandir l'image

Les soins et dépenses des curistes et de leur accompagnant contribuent directement à la création et au maintien d’emplois.

Sur le territoire, ce sont plus de 1 100 personnes concernées par le thermalisme.

Outre les 400 emplois directs des Thermes de Balaruc-les-Bains (130 emplois ont été créés par les Thermes ces dernières années), le thermalisme engendre, dans les différents secteurs :

56 emplois induits en amont

373 emplois indirects

337 emplois induits.

Pour en savoir plus sur

Le thermalisme du 21ème siècle

En 2015, les curistes sont accueillis au sein de nouveaux thermes.
Les Thermes de Balaruc-les-Bains sont implantés sur un site exceptionnel de la presqu’île de Balaruc face à l’étang de Thau et au Mont Saint-Clair de Sète.
Le plateau de soins du nouvel établissement thermal comprend un espace lumineux de cinq bassins de soins collectifs en rhumatologie et phlébologie, et 7 secteurs de soins d’hydrothérapie en cabines individuelles.
Les Thermes de Balaruc-les-Bains répondent aussi à toutes les exigences sanitaires de la réglementation thermale en vigueur, ainsi que de nombreuses innovations dans tous les secteurs de soins : le nouveau lit d’application de boue thermale unique en France en rhumatologie, ou en phlébologie, le couloir de marche et ses différents ateliers. De plus, un espace santé est désormais destiné aux ateliers thérapeutiques, à la promotion de la santé et à l’évaluation médicale.
Les Thermes de Balaruc-les-Bains ont été conçus pour offrir aux curistes une prise en charge de qualité avec des soins dont l’efficacité thérapeutique, grâce à l’eau thermale de Balaruc-les-Bains et aux innovations technologiques, est encore améliorée, le tout dans les meilleures conditions d’accueil et de confort moderne.

Pour en savoir plus sur les thermes, téléchargez le dossier de présentation de la médecine thermale balarucoise

Rendez-vous sur le site des Thermes de Balaruc-les-Bains

Une SPL pour les Thermes

cliquez pour agrandir l'image

Depuis le 1er janvier 2012, les thermes de Balaruc-les-Bains sont gérés par la Société Publique Locale d’Exploitation des Thermes de Balaruc-les-Bains (SPLETH).

Cette société a pour objet la gestion et l’exploitation des thermes et de toutes activités accessoires, annexes ou complémentaires, ainsi que la mise en œuvre d’actions de promotion et de développement économique par la conception, la réalisation et la commercialisation de produits et services dérivés dans ce domaine.

Les actionnaires sont :

  • la Commune de Balaruc-les-Bains, pour 85 % des parts du capital (1 700 000 €),
  • Thau agglo : actionnaire à hauteur de 14 % (280 000 €),
  • Le Conseil Général de l’Hérault, 1% (20 000 €).

Chacun des actionnaires disposera d’un nombre de sièges attribué en proportion du capital détenu, à savoir :

  • la Commune de Balaruc-les-Bains : 12 sièges,
  • Thau agglo : 2 sièges,
  • Le Conseil Général de l’Hérault : 1 siège.

Avec ces participations au capital de cette nouvelle société publique locale d’exploitation des Thermes, le Département et Thau agglo reconnaissent l’importance de l’activité thermale balarucoise dans l’économie du bassin de Thau et du département.

Les activités complémentaires

La gamme cosmétique

La gamme cosmétique Thermaliv à base d'eau thermale de Balaruc-les-Bains a été lancée en 2010.

La gamme THERMALIV DE BALARUC LES BAINS propose une gamme de treize soins complets testés sous contrôle dermatologique et formulés sans paraben.

En associant l'eau thermale à des extraits végétaux ainsi qu'à des actifs à l'efficacité ciblée, THERMALIV propose des produits pour le confort et le bien être de la peau.

Afin de maîtriser entièrement la fabrication et donc la qualité des produits vendus sous la marque THERMALIV DE BALARUC-LES-BAINS, la municipalité et la direction des thermes ont décidé, de créer leur propre laboratoire sur Balaruc-les-Bains. Les Thermes ont ainsi recruté un ingénieur, maître en ingénierie de la santé, pour formuler et développer la gamme THERMALIV. Les Thermes contrôlent ainsi tout le processus de la formulation à la commercialisation des produits.

Cette gamme de produits dont les tarifs se situent dans la moyenne du marché (entre 8 et 20 euros), est actuellement disponible en vente par correspondance et sera prochainement en ligne sur Internet, ce qui permettra de toucher une clientèle plus large.

Pour découvrir toute la gamme Thermaliv, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur l'activité thermale, téléchargez le dossier de présentation.

Retour haut de page

Le spa thermal O’balia

Réputée depuis l’antiquité, l’eau thermale de Balaruc-les-Bains, devient désormais source de plaisir, de détente et de bien-être.

L’eau thermale de Balaruc-les-Bains provient de sources profondes.

Elle est chlorurée, sodique, calcique et magnésienne.

Elle est riche en bicarbonates et en oligo-éléments.

Les eaux thermales sont parmi les plus chaudes et les plus minéralisées du Languedoc.

O’balia propose une multitude de soins mettant à profit les bienfaits de l’eau thermale dans deux espaces complémentaires :

  • la «Magie de l’eau»
  • la «Magie des mains».

 

Pour en savoir plus sur le spa thermal, rejoignez le site.

Bulletin météo
Balaruc-les-Bains
Ciel clair
28 °
La Ville en images
Aire
Balaruc_9682-ph
CNM6
Sport5
commerces-2
environnement-preserve 2
environnement-preserve
tourisme-bien-etre3
tourisme3
urbanisme